Droptek lâche son nouvel Ep Fragments

Depuis 2012, l’anglais Lewis Munns de Bristol ne cesse produire des titres Moombahcore, Glitch-Hop, Electro-Dubstep et Neurofunk. Repéré et Signé sur le label canadien Monstercat pour la sortie de ses titres Bang & Explode, Droptek se constitue une fan base importante et obtient de nombreux soutiens (notamment ceux de Figure, Krewella & Pegboards Nerds).

Dans la foulée, il réalise son premier Ep Polygon le 11 juillet 2012 contenant 4 titres : Vice, Madness, Night Bus & Polygon. Très orienté électro-dubstep, ce premier album permet à Droptek de gagner en notoriété et d’affirmer son style, dans le sillage des premiers titres électro-dubstep.

Artiste au travail rigoureux, il réalise assidûment de nombreux singles dans les styles qu’il affectionne particulièrement : Neurofunk, Glitch-Hop & Electro-Brostep. Sa régularité lui permet d’apparaître sur de nombreuses compilations (15 au total) et Best-Of (2 en DnB, 2 en Dubstep et 1 en EDM) du label Monstercat.

Alors que ses tracks plus récentes The Covenant, Imprint, Rupture et Killswitch annonçaient un tournant 172 BPM (Neurofunk-Drum & Bass) on ne peut qu’apprécier la volonté de Droptek de confirmer ce choix avec 4 titres drum & bass / Neurofunk, avec 2 titres rythmiquement « halftime ».

Fragments Ep – 4 Morceaux de Droptek

Droptek ouvre cet album avec le premier titre Mimic de manière intrigante avec Synthé-Arp, Pads et Sweep qui viennent remplir l’ascension. Gros Drop rythmique Drum (on retrouve la signature typique de Droptek et ses figures de style). Relance agréable avec un second drop, Breakdown et on recommence. Mimic apporte une rélle ouverture drum sur cet Ep.

Angoissant, le 2nde track Inject apporte de l’inquiétude (atmosphère + basse qui retient l’attention) et se métamorphose progressivement pendant le build-up. Le Drop en Halftime Drum & Bass dégage une force brute qui n’est pas sans rappeler de vielles références dubstep. Légères variations sympathiques sur le 2nd Drop.

Fragments offre une palette de sons épurés, de pads flottants et de légers idiophones (percussion mélodique). Un design sonore épuré qui laisse place à une succession d’accords et une mélodie entrainante. Jeux rythmiques & effets (comme la réverbération, spatialisations des sons), entrecoupés par de nombreuses percussions et bruits. Fragments est sans nul doute la pièce majeure de l’Ep.

Droptek vient conclure avec Ekstasis  qui possède des effets similaires à Fragments. Les voix se mêlent aux synthés et laissent subitement (et subtilement) place à un Drop Halftime Intemporel et aérien. Le 2nd Drop du couplet relance avec un synthé qui donne une impression d’accélération jusqu’à l’extase. Magique, comme le Breakdown éthéré, presque mystique comme le 2nd Drop.

En définitive, cet l’Ep Fragments est une nouvelle preuve des qualités de composition de Droptek et de son dévouement à créer une atmosphère unique, qu’il maîtrise parfaitement, avec ces nombreux jeux rythmiques et sonores.

Retrouvez la musique de Droptek :

EP Fragments

Recent Posts

Leave a Comment